Voir, savoir, comprendre :

Percevoir les éléments de notre cosmos

17 mars 2007

La calotte gelée du pôle sud de Mars révèle ses secrets

Si la glace accumulée au pôle Sud de Mars fondait, la planète serait recouverte d'une nappe d'eau de 11 mètres de profondeur. Un tel dégel est évidemment inenvisageable dans les conditions actuelles de froid (- 65 oC) et de faible pression qui règnent à sa surface et y empêchent toute stabilisation de l'eau à l'état liquide. Mais ce calcul de l'équipe internationale du radar Marsis, embarqué sur la sonde de l'Agence spatiale européenne Mars Express, illustre l'ampleur des réservoirs que constituent les calottes polaires.

Les dimensions de celle du Sud sont désormais connues précisément grâce aux résultats de l'instrument, publiés, jeudi 15 mars, par Science. Sa capacité à sonder les profondeurs a permis à Marsis de traverser toutes les couches de glaces mêlées de poussières pour atteindre le socle rocheux. Celui-ci se trouve, par endroits, à 3,7 kilomètres sous la surface.

Ces épaisseurs n'ont que très peu dégradé le signal radar qui les a traversées : les chercheurs en déduisent que la glace doit être composée à 90 % d'eau presque pure. Autre instrument de Mars Express, le spectromètre Omega avait déjà démontré que la glace carbonique ne constitue qu'une très faible part de l'ensemble.

Le volume de la calotte Sud, estimé à 1,6 million de km3, semble toutefois mince si on le compare aux centaines de mètres de liquide qui ont pu baigner la planète dans son enfance. Où est passée toute cette eau ? Conçu pour la débusquer dans des nappes souterraines, Marsis n'a encore rien trouvé.

Posté par jmlir à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire